Edition pour enfants. Olivu le lapin s'exprime en breton


Les histoires d'Olivu, le lapin polyglotte, passionnent tous les jeunes enfants. Quatre albums viennent d'être publiés en langue bretonne et le seront bientôt en braille. (Photo C.T)

Lili Pissenlit, vous connaissez ? Derrière ce pseudo se cache une Bastiaise de 30 ans, auteur de quatre charmantes histoires pour enfants, publiées en français aux éditions Magnard, fin 2000. Le succès étant au rendez-vous, la collection « Les petits bonheurs d'Olive » a très vite été traduite en corse, en catalan, en occitan et le sera bientôt en braille. Et en breton ? Rien que ça, c'est déjà une tout autre histoire...

Très attachée au bilinguisme et aux langues régionales, la créatrice d'Olive le lapin voulait que son héros soit polyglotte. Encore fallait-il trouver des traducteurs intéressés par le challenge. Par la magie d'Internet, elle découvre l'existence d'un site consacré à la traduction bretonne des aventures de Boule & Bill. Il ne lui restait plus qu'à convaincre le « père bretonnant » de ces héros de la BD de changer de registre en retombant un peu plus loin dans l'enfance.

Subventionné à 40 %

Une seule a été tentée par l'aventure : Dargaud en la personne de Sophie Castille, chargée des droits internationaux : « d'emblée, tout projet de traduction m'intéresse. Là, la proposition m'est apparue amusante, mais aussi sérieuse puisqu'il avait réussi à obtenir des subventions ». Le projet a ainsi été financé à hauteur de 40 % par l'Institut Culturel de Bretagne, également partant pour une seconde aventure.

Des histoires à morale

Arno Elegoed, professeur de collège à Quimper, s'est vite laissé séduire... par l'idée, et est littéralement tombé sous le charme de Lili Pissenlit.

« Les livres ont très bien marché en français, explique-t-il. Ce sont des histoires à morale qui suscitent la réflexion chez les tout-petits, de 3 à 7 ans. C'est vraiment très bien fait et les livres sont magnifiquement illustrés par Vanessa Gautier ».

Contacté durant l'été 2001, Arno Elegoed a fait appel à un ami, Maurice Hamon, pour l'aider dans sa nouvelle tâche. « La traduction a été plus facile, cette fois. Les textes de Boule et Bill étaient beaucoup plus élaborés. Nous avions aussi plus de liberté, car les textes sont en pleine page et non insérés dans des bulles ».

Des lapins du Trégor ?

« Une drôle de rencontre » est ainsi devenue « Un istor a garantez ». Dans ce livre, Olivu (le nom corse a été gardé) rencontre un hérisson et prend peur, car l'animal n'est pas comme lui. Sa maman le rassure, et lui dit que ce n'est pas parce qu'ils sont différents qu'ils ne peuvent pas devenir copains. Une bien jolie manière de parler du racisme en donnant la parole à des lapins qui parfois laissent échapper des expressions typiquement trégoroises ! Une critique gentiment formulée par l'épouse de Maurice Hamon, un peu trahi par ses origines...

Les quatre albums sont édités par l'association quimpéroise Bannoù-heol (*) . Le conseil régional y a contribué à hauteur de 40 %. Chaque livre est vendu par correspondance au prix de 7,50 €, plus 2,10 € de frais d'expédition.

Cathy Tymen

* Bannoù-heol, 140, rue de Pont-L'Abbé, 29000 Quimper. Tél. : 02.98.64.58.96. Internet : www.b-heol.com

01 - Le Télégramme - 24 heures en Bretagne