Boule & Bill parlent couramment le breton


Arnaud Elégoët vient de traduire en langue bretonne les quatre derniers albums de Boule & Bill.

Depuis 1959, l'illustre Roba, 72 ans cette année, croque Boule et Bill. Traduits en quinze langues, les 28 albums sont vendus dans le monde entier. Arnaud Elégoët, jeune finistérien de 30 ans a tenté le pari d'être le premier à les faire s'exprimer dans une langue régionale : essai transformé.

Qui ne connaît pas Boule, petit rouquin sympathique qui ne ferait pas de mal à une mouche mais toujours prêt à faire la gaffe du jour. Son cocker Bill, les oreilles plus pendantes que jamais, ne fera rien pour l'en empêcher. D'ailleurs, s'il peut le pousser... L'ami Pouf, le gars à la casquette toujours bien vissée, n'est jamais bien loin. Quant à Dame Caroline, carapace à quatre pattes, elle incarne la douceur même et apporte une petite touche de féminité dans ce monde d'hommes. Tous ces personnages croqués par le Belge Roba (et maintenant Verron) parlent déjà le breton sans accent.

Têtu comme un breton !

Ce tour de magie a été réalisé par Arnaud Elégoët, originaire de Saint-Derrien (près de Landivisiau). Alors professeur de musique au lycée Diwan de Quimper, le jeune mélomane avait constaté que les ouvrages de divertissement, et notamment les BD, faisaient cruellement défaut au sein de la bibliothèque de l'établissement. Arnaud prit alors contact avec les Editions Dargaud qui publient les BD de Boule et Bill en français. Oh, surprise ! Alors qu'il s'attendait à une polie fin de non-recevoir, il se vit proposer de traduire l'ensemble des textes en breton. Comme notre homme possède une licence dans cette matière, on aurait pu croire que cela serait un jeu d'enfants. Eh ! Non... Il a d'abord fallu traduire le contenu des bulles. Pas facile surtout quand il s'agit d'onomatopées comme « glouglou, zut, berk et autre glagla » ! Le travail réalisé est soumis à l'Office de la langue bretonne (basé à Carhaix) pour lecture, vérification et corrections éventuelles.

Quatre tirages en quatre ans

Ensuite démarre un fastidieux travail de frappe sur ordinateur par le biais d'un logiciel adapté : 60 heures pour inscrire le nouveau texte dans les bulles ! Les Editions Dargaud se chargent de l'impression de la BD, version bretonne et l'association Bannoù-heol (1), créée pour les besoins de la cause, se charge de la diffusion du produit fini. Dans les versions bretonnes, Boule est devenu Boulig, Bill fait voir son museau quand on l'appelle Billig, Pouf se nomme Poufig Quant à Caroline la féminine, elle répond au doux prénom de Katell.

Jusqu'aux USA

L'heureuse histoire dure depuis 1999. Les mille premiers exemplaires sont vendus comme des petits pains. Il a même fallu procéder à un retirage. Arnaud a multiplié par deux le nombre initial pour les trois éditions suivantes. Certains exemplaires font même le bonheur de collectionneurs des USA. Arnaud Elégoët est aujourd'hui un homme heureux qui, en dépit de sa nouvelle charge de travail, assure toujours ses cours de musique. Assurément, il mérite une bonne note...

Contacts : Bannoù-heol 140, straed Pont-'n-Abad 29000 Kemper tél. 06.08.88.57.55 - Site internet : http//www.b-heol.com

(1) Association subventionnée à hauteur de 40 % par le conseil régional.

01 - Le Télégramme - Karaez / Carhaix